Comment l’Angleterre a brisé la malédiction des tirs au but

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Southgate Kane Colombie Angleterre
Par Hamza HIZZIR|Ecrit pour TF1|2018-07-04T05:00:45.822Z, mis à jour 2018-07-04T14:14:59.913Z

Contre la Colombie (1-1 ; 3-4) ce mardi en quarts de finale, l’Angleterre a remporté sa première séance de tirs au but en Coupe du monde. Et ce n’est pas, mais alors pas du tout le fruit du hasard.

L’Allemagne en demi-finale de la Coupe du monde 1990. L’Allemagne en demi-finale de l’Euro 1996. L’Argentine en 8e de finale de la Coupe du monde 1998. Le Portugal en quart de finale de l’Euro 2004. Le Portugal en quart de finale de la Coupe du monde 2006. L’Italie en quart de finale de l’Euro 2016. À l’exception d’une séance anecdotique remportée contre l’Espagne, en quart de l’Euro 1996, l’Angleterre échoue systématiquement quand elle affronte l’épreuve des tirs au but. Ou plutôt, l’Angleterre échouait, car, ce mardi, les hommes de Gareth Southgate ont enfin conjuré ce mauvais sort en s’imposant (1-1 ; 3-4) à l’issue de la séance contre la Colombie, en 8es de ce Mondial 2018.

>> Colombie-Angleterre (1-1, 3-4 aux tirs au but) : le match en un coup d’œil


Il faut dire que le sélectionneur anglais en a fait son principal cheval de bataille, faisant travailler à ses joueurs cet exercice spécifique depuis... le mois de mars. Il faut aussi dire que Gareth Southgate est bien placé pour en parler, lui dont la carrière a été fortement heurtée par le traumatisme d’un tir au but raté, lors de la demi-finale de l’Euro 1996, qui, comble du malheur, se jouait en Angleterre.

"J’ai eu deux décennies, depuis le mien, pour y réfléchir. Alors, avec le staff, nous avons évalué les compétences individuelles, techniques, de chacun. Puis nous avons élargi au collectif, en travaillant sur la meilleure manière d’aborder un tir au but, a expliqué le sélectionneur, en conférence de presse, le 29 juin. Nous voulons qu’il y ait une sérénité totale, que ce ne soient pas juste des décisions prises sur le moment, et qu’il n’y ait pas d’élément extérieur perturbant les joueurs."

Des parties de golf en guise d'entraînement

Ses joueurs, particulièrement détendus depuis le début du tournoi, se sont montrés réceptifs. "Si on en arrive aux tirs au but, je serai le premier à lever la main pour y aller", a ainsi déclaré Ashley Young, pourtant tireur malheureux lors de la séance contre l’Italie à l’Euro 2012, dans les jours ayant précédé ce Colombie-Angleterre. Et de fait, ce mardi soir, aucun Anglais n’a tremblé, pas même après la tentative avortée de Jordan Henderson, d’ailleurs le premier joueur à rater le sien dans ce 8e, sous le regard impassible du coach, qui avait établi de longue date plusieurs listes de tireur, dont l'ordre changeait en fonction des déroulés théoriques d'un match.

Ce résultat est le fruit d’un travail particulièrement pointu, notamment réalisé via des tests psychométriques ayant fourni nombre d’informations au staff anglais sur les capacités des joueurs à supporter une telle angoisse. Southgate a également instauré, outre des séances de tirs au but récurrentes à la fin des entraînements, des petits jeux ayant spécifiquement vocation à appréhender la pression, comme ces parties de golf durant lesquelles les autres joueurs sont chargés de déconcentrer celui devant putter sur le green... "Les tirs au but, c'est la loterie", avait affirmé Fernando Hierro après l’élimination de l’Espagne par la Russie dimanche. La preuve que non.

>> Toutes les infos sur la Coupe du monde en Russie