Brésil-Belgique (2-1) : l'exploit belge et la déroute brésilienne en un coup d’œil

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 17A4Z9
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-07-06T21:55:36.567Z, mis à jour 2018-07-06T22:20:10.082Z

Pas grand monde n'attendait le Brésil à ce niveau mais depuis le début de cette Coupe du Monde, ils sont montés en pression, à chaque match. Aujourd'hui, c'est le Brésil qui en a fait les frais.

Le résumé du match 

Très honnêtement, peu de monde donnait les Belges vainqueurs des Brésiliens que l'on pensait partis sur l'autoroute de la finale. Mais c'était sans compter sur la détermination des Diables rouges, bien décidés à jouer un tour à la Seleção. Celle-ci n'a d'ailleurs rien pu faire pour stopper l'offensive belge, jouant de malchance face aux buts. S'était-elle vu trop belle ? Peut-être. Quoi qu'il en soit, les hommes de Tite ont fait preuve de maladresse, comme sur le premier but du match : une tête de Fernandinho contre son camp. "Nous nous sommes un peu désespérés après le premier but. Après, nous avons pris le second et c'est devenu encore plus difficile, mais nous nous sommes battus jusqu'à la fin", a expliqué le seul buteur brésilien du match, Renato Augusto. Et puis, que dire de Neymar, face à une défense belge combattante jusqu'à la dernière minute ? Si sa passe en retrait pour Philippe Coutinho à la suite d'un bon débordement aurait dû conduire à l'égalisation (86e), le Parisien n'a pas pesé dans le jeu pour amener son équipe à la victoire finale. 

Seul Douglas Costa, rentré en cours de jeu lors de la deuxième mi-temps a insufflé un nouveau rythme à son équipe, créant des occasions. Mais cela n'a pas été suffisant face à des Belges aussi solides. Des Belges qui, après le but de Fernandinho, ont fait le break grâce à une frappe superbe de De Bruyne. De quoi assurer le spectacle. Le trio offensif Lukaku, Hazard, De Bruyne a d'ailleurs fait un mal certain à la défense brésilienne, en piquant des accélérations impressionnantes et en tenant la baraque.

L'homme du match 

On pourrait choisir de mettre toute l'équipe belge. Mais s'il fallait n'en choisir qu'un, on prendrait, sans hésitation aucune, Romelu Lukaku. C'est un peu grâce à sa force physique et surtout à un incroyable slalom sur près de 50 m que De Bruyne a pu enfoncer le clou du 2-0. 

>> Revoir le but de Kevin De Bruyne


La stat' qui tue 

On le savait très en forme, durant cette Coupe du monde et en voici la preuve : Romelu Lukaku est impliqué sur six des quatorze buts inscrits en six matches, soit une action décisive par rencontre en moyenne. Pas mal, n'est-ce-pas ? 


>> Toutes les infos sur la Coupe du monde en Russie

en savoir plus : Coupe du Monde 2018 : Brésil - Belgique