Dans l'actualité récente

Coupe du monde : une journaliste agressée sexuellement en plein direct

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

journaliste agressée
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-21T10:19:07.771Z, mis à jour 2018-06-21T10:19:07.121Z

Une journaliste de la version hispanophone de la chaîne allemande Deutsche Welle a été agressée sexuellement alors qu'elle était en direct à la télévision depuis Moscou. Sur Instagram, Julieth Gonzalez Theran a demandé le droit au "respect" et a rappelé que les femmes étaient tout aussi "méritantes et professionnelles" que les hommes.

Alors qu’elle faisait un direct dans la fan zone de Moscou pour la version hispanophone de la chaîne Deutsche Welle, la journaliste Julieth Gonzalez Theran a été victime d’une agression sexuelle. Dans une vidéo postée il y a six jours, lors du premier jour de la compétition, on voit un supporter surgir de la droite de l’écran pour l’embrasser, tout en l’agrippant et en mettant sa main sur sa poitrine. 

"Respect ! Nous ne méritons pas d’être traitées ainsi. Nous sommes tout autant méritantes et professionnelles. Je partage la joie du football, mais nous devons identifier les limites de l’affection et du harcèlement" a écrit la journaliste sur son compte Instagram après son direct, au cours duquel elle avait réussi à rester imperturbable.


Une "mission dangereuse"

Solidaire, le groupe allemand a lui aussi posté un message sur son compte Instagram, écrivant qu’il avait fallu du courage à Julieth Gonzalez Theran pour entrer au cœur de la fan zone, et qu’il s’agissait d’une "mission dangereuse". "Ce n’est pas un baiser, c’est une attaque non consentie" a condamné le média international, expliquant qu’il allait "renforcer (ses) précautions".