Grey's Anatomy : Focus série : Grey's Anatomy, le final qui tue

Voir le site Grey's Anatomy

Grey's Anatomy - Final 6
Par Vivien LEJEUNE|Ecrit pour TF1|2010-05-23T22:01:00.000Z, mis à jour 2010-05-23T22:01:00.000Z

Terrifiant bain de sang au Seattle Grace Hospital : la saison s'achève via un impressionnant double épisode aux dénouements ravageurs.

Terrifiant bain de sang au Seattle Grace Hospital : la saison s'achève via un impressionnant double épisode aux dénouements ravageurs.

Attention : cet article contient des révélations sanglantes sur la fin de la saison 6 !


Grey's Anatomy - Final 6

Après avoir connu bien des hauts ainsi que pas mal de bas, la série créée en 2005 par Shonda Rhimes peut se targuer d'être revenue, à travers sa saison 6, à un niveau scénaristique proche de ses débuts ; jonglant habilement entre comédie à tendance "vaudeville" et drame pur et dur, tour à tour naturellement axé sur les tourments des patients et ceux de la "joyeuse" bande de jeunes chirurgiens menée par Ellen Pompeo. La concurrence d'Urgences ayant été écartée depuis la saison dernière, Grey's Anatomy est aujourd'hui devenue LA série médicale préférée des téléspectateurs du Monde entier et, visiblement en quête de rédemption depuis une saison 4 bien trop marquée à la fois par la grève des scénaristes et les tensions perpétuelles rencontrées sur le tournage par les principaux comédiens, se tourne habilement à nouveau à 100% vers les fondamentaux que sont la vie, l'amour et... la mort.


Grey's Anatomy - Final 6

Carnage à Seattle
Le 14 mai 2009, Grey's Anatomy terminait déjà sa cinquième saison en laissant deux de ses personnages principaux entre la vie et la mort... Georges, défiguré, finissait courageusement sous les roues d'un bus et Izzie était sur le point de succomber des suites de son cancer. Et à en croire le double épisode final de cette année, la mort semble donc être devenue le nouveau leitmotiv des season finale de la série même si la cuvée sanguine de 2010 ne s'accompagne pas - cette fois - d'un réel cliffhanger ; le sort des uns et des autres n'étant pas laissé en suspens après les dernières secondes de Death and All His Friends.


"Pour sa dernière soirée de la saison, Grey's Anatomy se transforme en véritable slasher, éliminant brutalement un nombre impressionnant de ses personnages clefs et en adoptant l'ensemble des trucs habituellement réservés aux productions horrifiques... un final aussi osé que maîtrisé"

Un homme traumatisé par le décès de sa femme au sein de l'hôpital tient personnellement Derek Shepherd (Patrick Dempsey) pour responsable et revient sur les "lieux du crime" afin d'obtenir justice... Mais là où le spectateur s'attend à une banale situation de prise d'otages commence en fait une véritable boucherie qui risque fort de transformer la série à tout jamais : l'heure et demie qui s'en suit n'est plus qu'une succession de tensions et de tueries aux effets de surprise et aux issues sans concessions... la détresse de l'assassin le transformant peu à peu en l'incarnation d'un cauchemar auquel nul peut décemment être préparé. Confinés dans des étages et des services différents, les différents membres du personnel hospitalier affrontent le pire les uns après les autres. Beaucoup meurent. D'autres se surpassent. Et la découverte soudaine de la grossesse de Meredith n'arrange pas les choses...


Grey's Anatomy - Final 6

A cœur ouvert
Dans sa folie meurtrière, Mr Clark tire notamment (et sans hésiter) sur une bonne demi-douzaine des acteurs principaux... certains sont légèrement blessés, d'autres grièvement... d'autres encore ne s'en relèveront pas. Mais si on ne peut également s'empêcher de voir ici un bon moyen de se débarrasser "un peu facilement" d'un certain nombre de personnages dont les scénaristes ne savaient plus vraiment quoi faire l'année prochaine, force est de constater que les ficelles du genre sont suffisamment habiles pour surprendre et réellement choquer le téléspectateur à plusieurs reprises. Sursauts, souffle retenu ou coupé, angoisse à l'état brut... ce qui est sûr c'est que la "ménagère" ne va soudain pas comprendre ce qui lui arrive devant son poste de télévision !


Grey's Anatomy - Final 6, Grey's Anatomy, Patrick Dempsey

Avec ce double épisode, Grey's Anatomy parvient enfin à rivaliser avec les meilleurs épisodes d'Urgences - difficile en effet de ne pas repenser à John Carter baignant dans son propre sang après s'être fait poignardé dans Be Still My Heart (inoubliable treizième épisode de la saison 6)... Un électrochoc salutaire qui continue de raviver la flamme d'une série restée trop longtemps en demi-teinte, mais dont cette sixième année aura définitivement été placée sous le signe du renouveau et de l'intensité.


Grey's Anatomy - Final 6