Grey's Anatomy : Non, Katherine Heigl n’est pas une diva !

Voir le site Grey's Anatomy

Katherine Heigl on Insta
Par A.D|Ecrit pour TF1|2017-05-19T08:41:17.521Z, mis à jour 2017-05-19T08:43:46.440Z

Lorsque Katherine Heigl a quitté "Grey’s Anatomy", les fans ont déploré la disparition à l’écran de son personnage, Izzie Stevens. En coulisses, la star a eu du mal à s’imposer à Hollywood par la suite, en raison de l’image qu’elle renvoyait : celle d’une diva capricieuse.

Katherine Heigl est-elle insupportable ? À en croire les bruits de couloirs sur le tournage de Grey’s Anatomy, il y a six ans, l’actrice n’a pas laissé que des bons souvenirs à l’équipe. Froide par momenthttps://www.tf1.fr/tf1/greys-anatomy/news/katherine-heigl-a-pense-a-arreter-comedie-a-cause-de-reputation-1588181.html, assez hautaine, la comédienne avait refusé de soumettre son nom aux Emmy Awards, affirmant que son personnage n’avait pas les qualités pour une nomination. Après avoir quitté la série, Katherine Heigl a été quelque temps courtisée par le cinéma. Mais là encore, de nombreux articles ont accusé la star d’être devenue capricieuse, trop diva, et qu’il était impossible pour de nombreux réalisateurs et comédiens de travailler avec elle.

Si aujourd’hui, l’actrice vit une vie paisible dans son ranch dans l’Utah, en compagnie de son époux et de leurs trois enfants, elle n’a pourtant pas délaissé la comédie, et ne cesse de clamer qu’elle n’est pas et n’a jamais été une diva capricieuse. "J’ai entendu ces rumeurs, mais je ne suis en rien difficile", a-t-elle notamment affirmé lors de son passage sur le Meredith Vieira show. "Jusqu’à présent je disais toujours : ‘je ne pense pas être difficile’, mais je vais être honnête avec vous. Non, je ne suis pas une diva. Je sais que je ne le suis pas. Je ne suis pas quelqu’un d’impolie ou insolente, je ne suis pas quelqu’un de méchant, jamais je ne ferai en sorte de blesser volontairement quelqu’un, ou de mettre une personne mal à l’aise. Jamais je ne ferai en sorte volontairement de ne pas me montrer professionnelle, j’adore mon boulot", a ainsi clamé l’actrice.

"Je suis une femme forte, je ne vais pas m'en excuser!"

Pour autant, Katherine Heigl, fidèle à ses convictions, affirmait déjà à l’époque qu’elle refuserait d’être maltraitée et que sa liberté d’expression était, à ses yeux, très importante. "Je continuerai à me défendre, et je ne vais pas arrêter de dire ce que je pense, je ne vais pas arrêter de faire valoir et faire entendre mes droits et de demander à être traitée avec respect dans mon travail. Je suis une femme forte et je ne vais pas m’en excuser", a ainsi insisté l’actrice. "Nous devrions toutes avoir le droit de dire : ‘non, désolée, je ne me sens pas à l’aise avec tel ou tel truc, je n’aime pas, ça ne va pas…’ Je ne vois pas pourquoi cela ferait de moi une diva".

Katherine Heigl reconnaît cependant qu’elle a sans doute fait quelques erreurs à l’époque dans sa manière de communiquer, et qu’elle a beaucoup appris sur elle-même depuis qu’elle s’est éloignée des paillettes d’Hollywood. "J’ai compris qu’il y a une certaine façon, plus élégante, de faire entendre ses opinions", a-t-elle ainsi avoué. "Mais si j’ai vraiment quelque chose à dire, je dois être sûre de mes intentions, et être claire sur ce que je souhaite faire passer comme message, je dois être plus attentive à ce que je dis", a-t-elle également analysé. "À l’époque, je disais simplement ce que je pensais et ça a pris des proportions énormes, ça a complètement échappé à mon contrôle".

VIDEO. La semaine prochaine dans Grey's Anatomy, April prend la place de Meredith à la tête du service de chirurgie !