Grey's Anatomy : Ce qu’il fallait retenir de la soirée Grey’s Anatomy du 8 mars

Voir le site Grey's Anatomy

Grey's Anatomy : un choix risqué
Par A.D|Ecrit pour TF1|2017-03-09T11:00:16.353Z, mis à jour 2017-03-09T11:00:17.418Z

La semaine dernière, Catherine Avery, la mère de Jackson, envisageait de prendre des mesures légales pour empêcher April d’avoir la garde de son futur enfant. Et elle ne compte pas lâcher l’affaire. Tour d’horizon de ce qu’il fallait retenir des épisodes 17 et 18 de la saison 12.

Jackson fait comprendre à sa mère qu’il ne veut pas faire appel à un avocat de la famille. "Tu me saoules maman, je ne suis pas un gamin", lui lance-t-il. Mais celle-ci insiste, et se dispute même avec Richard. "Si April veut la guerre, Jackson ne se laissera pas faire", dit-même Catherine au détour d’une conversation avant d’entrer au bloc. Problème : April entend ses paroles. "Je suis tellement furieuse que mon corps est en feu", se confie-t-elle à Arizona. La jeune femme n’entend pour autant pas se laisser marcher sur les pieds

Et il faut croire que l’esprit de compétition se manifeste de bien des façons dans l’ADN des Avery. "Je ne veux pas qu’on se batte, je te soutiendrai peu importe ta décision", écrit-il à April dans une note en lui offrant un berceau. S’il semblerait que le jeune homme essaie de reconquérir son ex-femme, celle-ci, prenant pour argent comptant les mots de Catherine, a demandé une ordonnance d’éloignement que le chirurgien a bien du mal à comprendre. "Je croyais que tu voulais me prendre mon bébé", lui répond April lorsque Jackson la confronte.

Et en prime pour cette soirée, Wilder Valderama a fait son retour sur les écrans. Lui qui s’est fait connaître dans la série That 70’s show incarne désormais un patient atteint d’une sclérose en plaques récurrente avec symptômes qui s’aggravent.

VIDEO. Regardez l'épisode 18 de la saison 12 de Grey's Anatomy