Mehdi Nebbou : "Karadec va vivre un conflit intérieur..."

Par Aurélie Binoist | Écrit pour TF1 |
| Voir le site de HPI
Il est Karadec, ce flic intègre, un chouïa rigoriste, qui est tiraillé entre ses sentiments (évidemment, il en a) pour Morgane et ses interdits. Et cela ne va pas s'arranger cette saison. Interview

Mehdi Nebbou a beaucoup ri en découvrant le scénarios de la saison 3. "Ils offraient la promesse de scènes drôles, intenses et décalées. Les auteurs nous gâtent vraiment. Ils prennent de plus en plus de libertés au fil des années et cette saison est encore montée d’un niveau. Avec HPI, on peut passer dans la même journée d’une comédie totalement burlesque à du polar tendu, de la comédie romantique... et même à du film de vampires ! De manière assez surprenante, ces séquences montées ensemble fonctionnent !

Ça apporte quelque chose d’assez euphorisant. Ce tournage ressemble d’ailleurs de plus en plus à une colonie de vacances. Même si le rythme est dense, nous avons beaucoup de fous rires. Retrouver toute l’équipe année après année est toujours un bonheur, des liens et des amitiés se sont créés. HPI est une belle aventure humaine. Karadec va vivre un conflit intérieur et se retrouver devant des dilemmes assez inattendus. Professionnellement d’abord, car travailler avec Morgane le mène de surprise en surprise. Mais aussi au niveau
relationnel car leur premier baiser a créé une distance entre eux. Contrairement à ce qu’il veut bien admettre, ce baiser l’a fortement troublé et plongé dans un sentiment de culpabilité. En effet, cet homme en couple et amoureux réalise qu’il a aussi des sentiments pour une autre femme.


Une situation difficile à gérer pour lui, d’autant plus qu’il est d’un tempérament intègre et loyal. Il va se rendre compte qu’il ne l’est pas autant qu’il le pensait et découvrir une partie un peu plus sombre de sa personnalité qui n’est certes pas très glorieuse, mais en même temps l’humanise. A la fin du tournage, nous étions tous épuisés, mais heureux et impatients de voir les épisodes finalisés. Sur le plateau, nous baignons dans un climat de confiance car grâce au succès, chacun se sent à l’aise pour faire des impro, tenter, tester... Nous disposons d’un terrain de jeu à la fois libre et original. J’ai conscience d’être chanceux : il est rare et précieux de participer à un projet qui vous plaise, vous surprenne et vous amène dans des endroits où vous n’êtes jamais allé en tant que comédien, tout en rassemblant un public aussi large. HPI est un vrai cadeau !


Rendez-vous pour le lancement de la saison 3, le 11/05 à 21h10 sur TF1

Vidéos associées

News associées