fond Agriculture : les assurances récoltes renforcées
Agriculture : les assurances récoltes renforcées

Agriculture : les assurances récoltes renforcées

Chaque année au printemps, une même image est devenue habituelle : des vergers noyés sous la fumée des braseros. C'est la seule solution pour protéger les abricotiers des gelées matinales et de limiter la brûlure du froid. Un investissement de plus en plus lourd, aujourd'hui indispensable. Pour un producteur, c'est un surcoût de 10 000 euros au printemps dernier. Dans une exploitation familiale, une cinquantaine d'hectares d'arbres fruitiers et aucune assurance possible face aux aléas climatiques. Les tarifs sont bien trop prohibitifs, 4 000 euros par hectare. Pour faire face aux risques climatiques, un nouveau dispositif sera dévoilé avec une aide adaptée selon les dégâts. L'Etat interviendra au-dessus de 50% de pertes. Les assurances seront incitées à baisser leur coût. Une productrice de pommes a décidé d'assurer une partie de ses arbres pour un coût supérieur à 20 000 euros. Une prise en charge serait bienvenu, mais ne permettra pas de sauver la récolte. Ce nouveau dispositif n'empêchera pas les dégâts liés aux gels ou à la grêle, mais il permettra de mieux protéger les producteurs. Il devrait rentrer en application d'ici 2023.
MA LISTE
Journal de 13 heures
1m43
Publiée le 10 septembre 2021 à 13:02
Dispo 3jJournal de 13 heures