Airbags défectueux : réaction trop tardive de Citroën ?

Airbags défectueux : réaction trop tardive de Citroën ?

Une centaine de dossiers en attente dans ce garage, de nombreux clients de véhicules Citroën veulent faire remplacer en urgence leur airbag. Le constructeur Stellantis rappelle 230 000 voitures dans l'Hexagone : des Citroën C3 et Ds3. Il demande aux clients de ne plus les utiliser avant réparation. Il y a un risque grave d'explosion de leurs airbags en cas d'accident, ils contiennent du nitrate d'ammonium, le même gaz qui a fait exploser l'usine AZF de Toulouse (Haute-Garonne). Un rappel de grande ampleur va s'étendre à d'autres modèles. D'après nos informations, cela concernera les Citroën C4, Ds4 et Ds5 datant de 2019. Le fournisseur Takata aurait caché la défaillance de ces airbags. D'après un avocat qui défend les automobilistes lésés, Stellantis aurait dû réagir plus tôt. Ce dernier affirme que leur fournisseur Takata leur avait assuré que seuls les airbags produits aux États-Unis comportaient un risque. Les véhicules européens n'en sont pas équipés. Le constructeur soutient également ne pas avoir recensé d'accident avec ces airbags jusqu'en 2019. TF1 | Reportage E. Payro, I. Rachati, S. Hiumblot

Journal de 13 heures
1m47
5 jours restants

Journal de 13 heures