fond Artisans d’exception : à la rencontre d’un enlumineur
Artisans d’exception : à la rencontre d’un enlumineur

Artisans d’exception : à la rencontre d’un enlumineur

À la précision du geste, on devine l'extrême concentration de l'artiste. Dans son bureau de Basse-sur-le-Rupt (Vosges), Renaud Marlier retient son souffle. Sous son pinceau, des entrelacs complexes dessinent des motifs anciens. Au Moyen Âge, ils ornaient les manuscrits les plus précieux. Renaud s'y est plongé avec passion en autodidacte. L'enluminure gagne les ouvrages profanes à partir du XIIIe siècle avec l'éclosion des universités. Des œuvres qui traversent des siècles, c'est précisément ce qui a conduit Jean-Michel Deiss, un viticulteur alsacien, à faire appel à Renaud Marlier. L'enlumineur a créé ses étiquettes de vin. Renaud effectue les mêmes gestes que les anciens avec application. Dans ses casseroles et sur ses étagères, il a de quoi fabriquer 170 couleurs. Il lui a fallu 30 ans de travail pour identifier, trier et préparer les matières premières jusqu'aux plus improbables. Les recettes médiévales, il a fallu les retrouver, les traduire mais surtout les interpréter entre dosage approximatif et unité de temps d'un autre âge. De retour dans son bureau, l'alchimiste retrouve ses habits d'artiste, son art des couleurs et de la lumière.
Journal de 13 heures
4m42
Publiée le 07 avril 2021 à 13:31
Dispo 9jJournal de 13 heures

Vidéos similaires