fond Brexit : la grosse colère de pêcheurs normands
Brexit : la grosse colère de pêcheurs normands

Brexit : la grosse colère de pêcheurs normands

C'est officiel ! La flotte normande n'est plus la bienvenue dans les eaux anglaises de Jersey. Des premières licences ont enfin été attribuées, mais le nombre de jours de pêche a été énormément diminué. Ce lundi matin devant les Affaires maritimes de Cherbourg-en-Cotentin (Manche), la colère monte chez les pêcheurs. "On se sent seul et abandonné à notre triste sort", se plaint Julien Mouton. "On n'est pas soutenu. Depuis le mois de janvier, ça ne bouge pas. C'est Jersey qui décide depuis le Brexit", lance Jacquie Duval. Aujourd'hui, 300 marins sont toujours dans l'attente. Au port de Carteret, la plupart n'ont pas encore reçu leur licence. Ils craignent, eux aussi, d'être soumis à des restrictions. "On suppose qu'on va être dans le même cas qu'eux. On les soutient à 100%. On sait que nous aussi, on va être pénalisé de ce côté-là", explique Laurent Blondel. Ce dernier pourra perdre 50% de son chiffre d'affaires. Au total, 2 000 familles sont menacées. De nouvelles mobilisations auront lieu dans la journée.
Journal de 13 heures
1m34
Publiée le 03 mai 2021 à 13:12
Dispo 10jJournal de 13 heures

Vidéos similaires