Chaleur : une récolte de sel exceptionnelle

Chaleur : une récolte de sel exceptionnelle

Les paludiers doivent tenir le rythme. A Guérande (Loire-Atlantique) et sur toute la côte A+tlantique, la saison du sel a démarré tôt, dès le mois de mai. Depuis, le soleil n'a cessé de briller. Christophe Boudoux de Hautefeuille connaît une année exceptionnelle : "On est presque à deux tonnes et demie de moyenne, c'est-à-dire, en une demi-saison, on a déjà fait deux années". Mais il y a presque trop de sel. Les salines sont saturées, alors certains, comme Laurent Boulo, les vident pour les régénérer. Les paludiers aussi saturent. La fatigue se fait sentir, mais ces surplus récoltés leur permettront d'être plus sereins sur les saisons à venir. "C'est vrai que c'est rassurant. Les années exceptionnelles servent à conforter nos stocks à la coopérative pour avoir de l'avance sur les années néfastes", explique Laurent. Aucune pluie n'est prévue pour les jours à venir. Donc, la récolte du sel se poursuit. En temps normal, elle s'achève à la mi-septembre, mais seule la météo décidera si oui ou non, la saison se prolonge. TF1 | Reportage M. Giraud, R. Hellec
MA LISTE
Journal de 13 heures
1m43
5 août 2022 à 11:11
Journal de 13 heures