Attaque d'un convoi pénitentiaire : comment la traque du commando s'organise

Attaque d'un convoi pénitentiaire : comment la traque du commando s'organise

Sur le péage d'Incarville (Eure), 24 heures après l'assaut meurtrier, la scène de l'attaque passée au peigne fin par les enquêteurs a été nettoyée. Désormais, les forces de l'ordre concentrent tous leurs efforts pour retrouver cet homme, Mohamed Amra, et les membres du commando qui lui ont permis de s'évader du fourgon. Dans la foulée de l'attaque, comme dans la plupart des cas d'évasion, le plan épervier est déclenché. Jusqu'à 200 gendarmes encerclent une zone autour de la scène de crime, d'une durée maximale de quatre heures. La procédure a été levée hier après-midi et les zones de recherche ont depuis été élargies. Ce mercredi matin, le ministre de l'Intérieur évoque un déploiement exceptionnel pour les retrouver. Hier soir, un escadron de gendarmerie a été envoyé à Évreux (Eure), dans le quartier de la Madeleine, une piste qui n'a rien donné pour le moment. Dans le même temps, l'enquête judiciaire se poursuit sur le profil de Mohamed Amra. TF1 | Reportage A. Bourdarias, G. Ghieze

Journal de 13 heures
2m17

Journal de 13 heures