fond Coup dur pour les salariés de l'usine de Mars Wrigley à Biesheim
Coup dur pour les salariés de l'usine de Mars Wrigley à Biesheim

Coup dur pour les salariés de l'usine de Mars Wrigley à Biesheim

L'usine de chewing-gum s'est installée ici en 1967. C'est la seule du pays et c'était le fleuron du groupe. Aujourd'hui, après un demi-siècle de production, 280 emplois sur 350 doivent disparaître. Pour la commune de Biesheim, c'est un coup dur. L'information a été communiquée lundi soir aux salariés. Les commerçants du village accusent le coup. Une restauratrice ne s'attendait pas à un plan social d'une telle ampleur. Quant à un buraliste, il est bien placé pour parler du marché. Selon lui, plus personne n'achète de plaquettes de chewing-gum. C'est un produit d'une autre époque et la fin de l'usine aura des conséquences. Le maire n'a pas encore digéré la nouvelle, il attend des précisions de la part de la direction du groupe. Sur le site, dont les jours sont désormais comptés, le directeur affirme que la situation n'était plus tenable. Dans le local syndical, parler d'émotion est un euphémisme. On s'attendait à la nouvelle, mais on n'imaginait pas une telle hécatombe parmi les salariés. Chez Mars Wrigley, 69 postes seulement seront conservés.
MA LISTE
Journal de 13 heures
2m03
Publiée le 14 septembre 2021 à 13:14
Dispo 11jJournal de 13 heures