fond Crise du Covid : la détresse des étudiants de première année
Crise du Covid : la détresse des étudiants de première année

Crise du Covid : la détresse des étudiants de première année

En temps normal, le campus de Bordeaux (Gironde) grouille d'étudiants. Mais aujourd'hui, on se croirait presque dans un "No Man's Land". Des images déprimantes des plus grands campus de France, où étudient près de 60 000 personnes. Depuis la rentrée de septembre, il n'y a eu que quelques jours de cours en amphithéâtre. Seules les séances de travaux dirigés ont permis à certains étudiants de se rencontrer. L'essentiel de la vie étudiante de Salomé, par exemple, se passe dans sa salle à manger. En première année de SVT-Chimie, mais aussi de médecine, elle a parfois du mal à comprendre les cours techniques. La faute à l'enseignement par écran interposé. La communication avec les enseignants est difficile et elle se sent enfermée. À vingt minutes de Bordeaux, dans la campagne, Clément suit ses cours dans le salon de ses parents. Son père, qui est également enseignant, est inquiet de voir les élèves décrocher. Il n'est pas facile dans ce contexte de crise du Covid de rester motivé. Les étudiants sauront ce soir s'ils peuvent enfin retrouver les bancs des facultés.
Le journal de 13h
2m06
Publiée le 14 janvier 2021 à 13:10
Dispo 9jLe journal de 13h

Vidéos similaires