Des produits à l'origine trompeuse à Marseille

Des produits à l'origine trompeuse à Marseille

Entourés de ruban adhésif, des tomates, des courgettes et des poivrons. Voilà le fruit des opérations de contrôle menées mardi matin aux aurores au Marché d'Intérêt National de Marseille. Près de 4,5 tonnes de marchandises soupçonnées d'être francisées, c'est-à-dire étiquetées "Origine France" alors qu'elles sont cultivées en Espagne ou au Maghreb. Les produits ont été interceptés à temps, mais ils auraient pu se trouver dans les étals des produits de Marseille. Alors ce mercredi matin, beaucoup s'indignent d'avoir été peut-être trompés : "C'est choquant, mais de toute façon j'achète chez les petits producteurs, au moins je suis sûre que ça vient de France", Les commerçants, eux aussi, ont cette impression d'avoir été floués. Ils craignent désormais de voir l'image de leur métier entaché : "On trompe le client et nous, on est trompé aussi" ; "Quand on est producteur et qu'on fait son produit, ça blesse quelque part parce qu'après, on est tous imagé". Sept procédures pénales vont être ouvertes contre les producteurs incapables de justifier la provenance de leurs fruits et légumes. Si la tromperie est avérée, ils encourent chacun jusqu'à deux ans de prison et 300 000 euros d'amende. TF1 | Reportage M. Desmoulins, C. Sebire, G. Vuitton
MA LISTE
Journal de 13 heures
1m28
3 août 2022 à 11:10
Journal de 13 heures