Deux ans après l'explosion, le quotidien difficile des Beyrouthins

Deux ans après l'explosion, le quotidien difficile des Beyrouthins

De son balcon, Lara Pharaon a une vue imprenable sur les silos du port. Elle en a toujours été fière, mais depuis deux ans, elle a du mal à les regarder : "on est traumatisés, on a vécu un cauchemar et ça, on ne pourrait jamais l'oublier". Ce 4 août 2020, le souffle de l'explosion a entièrement détruit leur appartement. Avec ses parents, Lara a survécu. Mais depuis, ils doivent faire face à un tout autre problème. La crise sans précédent que traverse le Liban ne cesse de s'aggraver. Les pénuries et l'inflation rendent presque impossible leur vie quotidienne. Dans ce même quartier situé à quelques centaines de mètres du port, Bilal Hassan, lui aussi, tente de s'adapter à cette situation. Dans sa supérette, seuls le pain et quelques aliments de base sont subventionnés : "on ne peut même plus afficher les prix sur les marchandises, car chaque jour, le taux du dollar monte et descend, on doit changer tout le temps, c'est un désastre". Un désastre qu'il tente pourtant d'oublier l'espace de cette journée de commémoration. TF1 | Reportage E. Fourny, J. Rabaa
MA LISTE
Journal de 13 heures
1m55
4 août 2022 à 11:12
Journal de 13 heures