Faux syndics condamnés : des habitants soulagés

Faux syndics condamnés : des habitants soulagés

La fin d'une longue bataille judiciaire. Voilà comment Christelle Combépine accueille ce jugement. Cette propriétaire d'un appartement squatté a alerté la justice en premier. L'une des propriétaires et un faux gardien ont fait régner le chaos dans cette résidence du Clos Greffier. Grâce à un faux syndic, ils se sont accaparé plusieurs logements, en ont expulsé les locataires, puis ont reloué en toute illégalité à de nouveaux occupants. Cette locataire qui a témoigné anonymement a failli faire les frais de l'escroquerie. "Ils avaient même sonné chez moi pour me demander de vérifier mon bail pour être sûr que mon propriétaire était légitime. J'ai refusé, parce que mon propriétaire, je le connais personnellement. Donc je sais que ses biens sont bien", déclara-t-elle, ravie de ce verdict. Démasqués, les faux syndic ont été soumis à des amendes s'élevant plusieurs milliers d'euros. Le vrai syndicat des copropriétaires est, lui aussi, reconnu victime. Les avocats de la défense n'ont pas répondu à nos sollicitations. Dès novembre dernier, les appartements avaient déjà été rendus à leurs propriétaires. TF1 | Reportage H. Dreyfus, E. Regaud, R. Ribeiro

Journal de 13 heures
1m43
2 jours restants

Journal de 13 heures