fond Les producteurs de cidre sont à la peine
Les producteurs de cidre sont à la peine

Les producteurs de cidre sont à la peine

En 25 ans d'expérience, Thomas Pelletier n'avait jamais connu cela. Avec la baisse du tourisme et la fermeture des restaurants, 50 000 bouteilles lui restent sur les bras. C'est 30% de son chiffre d'affaires. Sans autres solutions, il ne fabriquera pas de cidre cette année. Dans une autre exploitation, le constat est le même. Les stocks d'Olivier Vauvrecy n'ont jamais été aussi importants. Il lui reste 40 000 bouteilles de cidre. L'an passé, il a perdu plus de 50% de son chiffre d'affaires. Pour les exploitants, la situation est difficile. "La situation est compliquée. On limite la casse donc, pour la trésorerie, on fait appel aux banques soit pour réguler soit pour retarder les remboursements d'emprunts", confie-t-il. Cependant, la crise sanitaire lui a permis de réinventer son cidre et de créer de nouvelles saveurs. "Pendant ce temps, on peut être créatif et inventer et créer d'autres choses. Les stocks, un jour, vont se vider donc, on s'adapte", explique-t-il. Malgré ces nouveautés, ce dernier s'attend à une année 2021 encore plus compliquée que l'an passé.
Journal de 13 heures
1m28
Publiée le 28 avril 2021 à 13:07
Dispo 5jJournal de 13 heures