fond L’usine nordiste Ascoval reste en France, les salariés soulagés
L’usine nordiste Ascoval reste en France, les salariés soulagés

L’usine nordiste Ascoval reste en France, les salariés soulagés

Devant le site d'Ascoval ce vendredi matin, c'est un grand soulagement pour ces trois salariés de la scierie nordiste. Finalement, 40% de leur activité ne sera pas délocalisée en Allemagne. Une décision imaginée par le propriétaire allemand Saarstahl pour faire face à la flambée des prix de l'électricité. Ici, la facture EDF a été multipliée par trois en trois mois. Alors, le groupe voulait produire à plus bas coût grâce à ses hauts fourneaux allemands. Les habitants de Saint-Saulve sont également soulagés de savoir que les 300 salariés ne subiront pas de chômage partiel ni de baisse d'activité durable. "Pour les salariés, pour l'emploi, pour leur travail, pour leur famille, c'est bien qu'ils ne partent pas", atteste cet habitant. Pour faire face à ces factures qui flambent, la scierie pourrait prochainement bénéficier d'aides publiques et voir également son contrat d'électricité renégocié au 1er janvier. TF1 | Reportage C. Pueyo, S. Boey
MA LISTE
Journal de 13 heures
1m32
Publiée le 19 novembre 2021 à 13:06
Dispo 1jJournal de 13 heures
Ascoval : comment l’usine a échappé à la délocalisation
1J
1m51
Extrait - Vendredi 19/11/21 - 20:09
Opération "ville morte" : une commune de l’Yonne se mobilise pour sauver son usine
1m47
Emploi : la France recrée des usines
2m04
Extrait - Jeudi 02/12/21 - 20:21
Emploi : l'industrie en panne de candidats
1m46
Extrait - Lundi 22/11/21 - 20:14
1m52
Extrait - Mercredi 01/12/21 - 13:10
1m35
Extrait - Lundi 29/11/21 - 13:12
1m40
Extrait - Lundi 29/11/21 - 20:16
1m50
Extrait - Dimanche 28/11/21 - 20:20