Notre planète : pourquoi les oiseaux se réfugient-ils dans nos jardins ?

Notre planète : pourquoi les oiseaux se réfugient-ils dans nos jardins ?

Depuis sept ans, Serge Sougakoff, ornithologue amateur, s'est découvert une nouvelle passion, les oiseaux. Pas besoin d'aller loin pour les observer, son jardin suffit. Quelques graines, un peu de patience, et les mésanges et les moineaux viennent picorer. Serge participe deux fois par an aux comptages nationaux des oiseaux dans les jardins. Une heure en hiver et au printemps pour recenser les espèces. Des notes précieusement conservées dans son cahier, puis enregistrées sur Internet. Ces dix dernières années, 85 000 personnes ont participé aux comptages dans les jardins, générant près d'un million de données. Analysé par les chercheurs, le constat est clair, certaines espèces sont en déclin. Près de la moitié des martinets noirs et des moineaux Friquet ont disparu. En revanche, les chardonnerets élégants et les Pinson des arbres sont plus nombreux dans les jardins, ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle. Par manque d'insectes dont les oiseaux se nourrissent dans la nature, les jardins deviennent des refuges. Alors, les chercheurs veulent sensibiliser les apprentis ornithologues. Pas besoin d'être un expert, avec ou sans jumelles, tout le monde peut participer. Jardin, balcon, préparez-vous, le prochain comptage national est ce week-end. TF1 | Reportage M. Guénégan, S. Iorgulescu
MA LISTE
PARTAGER
Journal de 13 heures
2m16
24 janv. 2023 à 13:22

Journal de 13 heures