Plateau repas, plus cher mais moins garni

Plateau repas, plus cher mais moins garni

Une matinée studieuse, ça creuse. Mais depuis la rentrée, au restaurant universitaire, drôle de surprise. Toucher au pain, c'est sacré. Les étudiants grincent des dents. À 50 centimes, c'est beaucoup, quand le prix du plateau est à 3,30 euros. Les portions semblent allégées aux yeux des étudiants. Mais une chose est sûre, il y aura moins de viandes et de poissons au menu. Désormais, des plats végétariens seront privilégiés, comme ce jeudi à midi. Pour la direction, c'est une des solutions face à la flambée des coûts pour ne pas augmenter le prix du repas. "Une vraie difficulté pour nous, c'est l'approvisionnement", explique Sophie Bon, directrice de Crous à Brest (Finistère). Une réponse qui est loin de satisfaire les étudiants. "On voit que les loyers augmentent. Les bourses n'augmentent pas en parallèle de l'inflation", confie Estelle Blouch, présidente de la Fédé B. Cette année, les étudiants devront débourser en moyenne 430 euros supplémentaires pour se loger, étudier et manger. TF1 | Reportage C. Ebrel, A. Janssens
MA LISTE
Journal de 13 heures
1m48
22 sept. 2022 à 13:18
Journal de 13 heures