Pompiers : l’engagement n’a pas d’âge

Pompiers : l’engagement n’a pas d’âge

Cet exercice fait partie de la formation des jeunes sapeurs-pompiers : être capable de secourir une personne dans un appartement en feu, de garder son sang-froid quel que soit le danger. Mais avant d'arriver là, il faut passer par les épreuves de recrutement. Ce mercredi matin à Libourne, 21 jeunes de douze à quatorze ans enchaînent les petits exercices. Marie-Alix a toujours rêvé d'être pompier. "On tourne entre dix et quinze d'habitude et là, on a presque doublé les demandes de recrutement pour les jeunes", explique Nathan Audureau, sapeur-pompier de Gironde. Mais attention, combattre le feu ne représente qu'une infime partie du travail des pompiers. Sur les 21 candidats, onze seront retenus au final. Dans cette autre caserne à Bordeaux, c'est le premier jour pour ces jeunes pompiers recrutés en juin dernier. Pendant au moins quatre ans, ils passeront tous leurs samedis matin à s'entraîner ici. Ils vont apprendre à utiliser les matériels et les gestes de premier secours. À partir de 18 ans, ces jeunes pourront passer un examen pour devenir sapeurs-pompiers volontaires ou pompiers professionnels. TF1 | Reportage Y. Chambon, C. Brousseau
MA LISTE
Journal de 13 heures
2m12
21 sept. 2022 à 13:22
Journal de 13 heures