Aller directement au contenu
Pourquoi le GPS ne privilégie plus la rapidité

Pourquoi le GPS ne privilégie plus la rapidité

C’est devenu un réflexe avant de prendre la route. Ce lundi matin, nous devons traverser la ville de Nantes (Alpes-Maritimes). Alors avant, nous jetons un coup d’œil à notre téléphone. Depuis le mois d’août, les applications GPS ont l’obligation de vous suggérer l’itinéraire le moins polluant, même s’il n’est pas très intuitif. Quelques automobilistes nantais ont bien remarqué ces nouvelles suggestions écologiques sur leurs applications. "En général, je prends le parcours qui me plaît le mieux, le plus rapide", confie pourtant l’un d’entre eux. D’autres ont déjà pris le réflexe d’emprunter la route qui consomme le moins lorsqu’ils ne sont pas pressés, et plutôt sur des trajets courts et moyens. Pour beaucoup, ces efforts individuels ne changeront pas la donne, mais sont nécessaires à l’heure de la transition écologique. Les itinéraires moins polluants restent suggérés et non contraints. Des messages inciteront aussi bientôt les automobilistes à prendre le vélo et les transports en commun lorsqu’ils le pourront. TF1 | Reportage M. Giraud, K. Moreau
MA LISTE
PARTAGER
Journal de 13 heures
1m46
21 nov. 2022 à 12:59
Journal de 13 heures