fond Quel avenir pour les emblématiques brise-lames de Saint-Malo ?
Quel avenir pour les emblématiques brise-lames de Saint-Malo ?

Quel avenir pour les emblématiques brise-lames de Saint-Malo ?

Leurs ombres centenaires ne s'allongeront bientôt plus sur la plage. Près de 500 brise-lames usés par le temps et les marées vont bientôt être remplacés. Un sacré changement pour les habitants de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). "Ça fait partie du paysage, de l'histoire de Saint-Malo et de la protection de la ville", explique un passant. C'est un projet de la mairie. Au lieu de les détruire, elle pourrait revendre ces poteaux en chêne longs de sept mètres, parfois âgés de 200 ans et devenus des symboles très convoités. "Je reçois beaucoup de courriers de personnes qui me disent être intéressées par ces brise-lames pour des décorations", confie le maire Gilles Lurton. Une idée que certains n'acceptent pas. À 77 ans, Claude Loncle n'imagine pas voir les brise-lames de son enfance répartis ici et là. "C'est particulier, on ne voit pas ça dans d'autres régions", lance-t-il. Il a donc lancé une pétition en ligne pour sauver ce patrimoine. Son vœux sera peut-être exaucé car les brise-lames appartiennent encore à l’État. Ce dernier pourrait en faire don à la ville à condition qu'ils ne soient pas vendus.
Journal de 13 heures
1m49
Publiée le 29 avril 2021 à 13:22
Dispo 6jJournal de 13 heures