Sabotage à la SNCF : que dit l'enquête ?

Sabotage à la SNCF : que dit l'enquête ?

Il ne fallait vraiment pas rater l'un des rares TGV à quitter la gare de l'Est ce mercredi matin. En revanche, l'image des passagers qui se pressent près des agents SNCF est beaucoup plus commune. Ce matin, plusieurs trains annoncés mardi soir sont finalement supprimés ou décalés, et cela angoisse. Même les professionnels reconnaissent un léger chaos. Pour beaucoup de passagers, ces difficultés se traduisent par des ennuis bien concrets, qu'ils soient personnels ou professionnels. "J'allais voir un client et c'est important. Mais sinon, et je vais devoir annuler", se plaint l'une d'entre eux. À l'autre bout de la ligne, à Strasbourg, il y a plus de monde au guichet d'informations que sur les quais. Là aussi, on se demande si on pourrait voyager. À midi, la situation s'améliore. Trafic normal pour les Transiliens et trois TGV sur quatre grâce aux efforts des agents SNCF qui s'acharnent depuis mardi et toute la nuit à réparer les dégâts. C'est un travail de fourmis avec 600 câbles à remplacer et à reconnecter fil après fil. TF1 | Reportage F. Litzler, I. Bornacin, J. Rieg-Boivin
MA LISTE
PARTAGER
Journal de 13 heures
2m02
25 janv. 2023 à 13:01

Journal de 13 heures