fond Un moniteur d'auto-école en grève de la faim contre l'interdiction des cours de conduite
Un moniteur d'auto-école en grève de la faim contre l'interdiction des cours de conduite

Un moniteur d'auto-école en grève de la faim contre l'interdiction des cours de conduite

Son visage est marqué par la fatigue et ses traits sont tirés. Voici une semaine que Patrice Reynaud ne mange plus. Devant son auto-école qu'il dirige depuis 27 ans, il poursuit une grève de la faim pour exprimer sa colère et son incompréhension. Il souhaite l'ouverture des commerces non essentiels et surtout les écoles de conduite, qui pour lui sont indispensables pour la population. Le reconfinement lui interdit de dispenser des leçons de conduite, alors que les examens du permis, eux, sont maintenus. Chaque année, 300 élèves sont formés ici. Beaucoup d'entre eux se trouvent désormais dans une impasse, notamment ceux dont le travail en dépend. Patrice mène ce combat pour ses élèves et sa profession. Il est soutenu par tous et malgré son diabète, il occupe les lieux jour et nuit. Pour cause, le chef d'entreprise est inquiet, car il emploie cinq salariés et les comptes sont dans le rouge avec déjà 50 000 euros de découvert. Son seul espoir désormais, c'est une éventuelle reprise de l'activité au plus vite.
Le journal de 13h
2m21
Publiée le 17 novembre 2020 à 13:04
Dispo 5jLe journal de 13h

Vidéos similaires