D-Day : une décision historique suspendue... aux bulletins météo

D-Day : une décision historique suspendue... aux bulletins météo

Sous l’œil de l'ennemi, inquiet, une impossible équation à résoudre : combien d'hommes, quelles flottes, quelles aviations et surtout quand ? Comme elle est paisible cette plage aujourd'hui. En fermant les yeux un instant, on écoute ce que le passé nous murmure. Le débarquement aura lieu le 6 juin, et ce contre vents et marées. À quelques jours des offensives, "Top Secrets, Eyes Only, Bigot", un charabia allié destiné à dérouter les Allemands sur ce qui est nommée "L'Opération Overlord", la libération de la Normandie. Voici ce qu'écrit le général américain Dwight Eisenhower à son état-major : "Nous sommes le 3 juin 1944...", le grand sujet, c'est la météo. Face à sa terrible responsabilité, Eisenhower a même préparé une allocution en cas d'échec de l'opération. Le 5 juin, c'est officiel, le temps sera exécrable, l'assaut est impossible. Quant au 6 juin, non seulement la pleine lune nécessaire à la visibilité sera de la partie, mais enfin une accalmie de quelques heures offre un espoir aux alliés. TF1 | Reportage R. Goichon, B. Sisco, F. Le Goic

Journal de 13 heures
6m
5 jours restants

Journal de 13 heures