fond Vaccination des soignants : des soins déprogrammés à Montélimar
Vaccination des soignants : des soins déprogrammés à Montélimar

Vaccination des soignants : des soins déprogrammés à Montélimar

Ils sont minoritaires, mais sans eux, le bloc opératoire ne peut pas fonctionner. A Montélimar, une vingtaine de soignants seront suspendus mercredi car ils refusent le vaccin anti-covid. Parmi eux, il y a des médecins. L'hôpital doit alors annuler plus de 70 opérations. "Sur six médecins anesthésiste, il y en a trois qui n'ont pas voulu se faire vacciner", témoigne Michel Cohen, directeur. L'hôpital assure que les urgences seront maintenues. Certains patients seront orientés vers d'autres établissements. Ce mardi matin, c'est l'incompréhension qui domine. "C'est atroce, ils ne sont pas responsables ces pauvres gens" ; "On doit avoir accès aux soins normalement" ; "Dans un milieu pareil, il faut quand même montrer l'exemple", arguent les passants. De leur côté, les syndicats dénoncent un manque d'anticipation, et une pénurie de personnel qui fragilise l'établissement depuis de nombreuses années. Un préavis de grève a été déposé. Une manifestation sera organisée demain pour demander la suspension de l'obligation vaccinale. Cette dernière inquiète aussi les partenaires de l'hôpital, comme les ambulanciers.
MA LISTE
Journal de 13 heures
1m55
Publiée le 14 septembre 2021 à 13:06
Dispo 11jJournal de 13 heures