Vers l'état d'urgence en Nouvelle-Calédonie ?

Vers l'état d'urgence en Nouvelle-Calédonie ?

Malgré le couvre-feu, les tensions ont repris de plus belle cette nuit en Nouvelle-Calédonie. Plusieurs élus appellent désormais Emmanuel Macron à aller plus loin en envoyant l’armée, mais aussi en déclarant l’état d’urgence sur place. Preuve de la gravité de la situation : Emmanuel Macron a réorganisé son agenda et convoqué ce mercredi matin un Conseil de défense dans une pièce sécurisée de l’Élysée pour étudier, entre autres, la question de l’état d’urgence. Concrètement, grâce à ce régime d’exception, l’État aurait la possibilité d’interdire des manifestations, mener des perquisitions administratives, ou encore prononcer des assignations à résidence pour rétablir l’ordre public. L’état d’urgence a été déclaré à six reprises depuis sa création. La dernière fois après les attentats de Paris, en 2015, mais aussi en 1984, déjà en Nouvelle-Calédonie, pendant plusieurs mois. Si le gouvernement décidait d’appliquer à nouveau ce régime d’exception, il pourrait s’appliquer pendant douze jours dans l’archipel avant d’être soumis au Parlement pour être prolongé. TF1 | Reportage M. Desmoulins, F. Fernandez

Journal de 13 heures
1m38

Journal de 13 heures