Al-Qaïda : comment les Américains ont éliminé leur chef

Al-Qaïda : comment les Américains ont éliminé leur chef

Le capturer mort ou vivant était LA priorité des services américains. Voilà désormais le mot "décédé" rajouté par le FBI sur son avis de recherche. L'assassinat ciblé a été lancé dimanche matin après le feu vert du président Joe Biden. Dans le ciel, invisible à l’œil nu, un drone, téléguidé par des opérateurs, survole alors la capitale afghane. C'est là, dans un quartier cossu de la ville, que l'appareil a visé le terroriste. A l'aube, les caméras du drone le repère seul sur le balcon de son appartement. Il est précisément 6h18, un missile ultramoderne est tiré tuant Ayman al-Zawahiri sur le coup, sans faire d'autres victimes. Le Pentagone surnomme ce missile "Ninja" pour sa précision et sa rapidité. Selon Ronald Marks, ancien agent de la CIA, ce missile est l'équivalent d'une arme de sniper. On n'a pas besoin de tout faire exploser, le but est de faire le moins de victimes collatérales possibles. Rappelons qu'Ayman al-Zawahiri était derrière les pires attaques commises contre les intérêts américains. Al-Qaïda se retrouve désormais sans leader. TF1 | Reportage G. Brenier, S. Deperrois, F. Litzler
MA LISTE
Journal de 20 heures
1m32
2 août 2022 à 18:20
Journal de 20 heures