Apnée : un record... à couper le souffle

Apnée : un record... à couper le souffle

C'est une descente intérieure, une plongée vers ses propres limites. Elle s'appelle Alice Modolo et son rêve se situe sous une crique des Bahamas. Mardi 2 juillet, la Française y plonge pour décrocher un record du monde de profondeur : descendre en apnée, à 96 mètres sous la surface, à l'aide de deux palmes et de rien d'autre. "Il faut savoir qu'à ces profondeurs, nos poumons ne font la taille que de deux mandarines. Donc, on est extrêmement comprimé", souligne-t-elle. Une minute trente plus tard, la voilà déjà tout au fond, récupérant dans sa main une plaquette qui prouve au jury sa performance. Mais, le plus dur commence : la remontée, l'obscurité. "Je me demandais quand est-ce que ça allait se terminer. Je voyais que du noir. La luminosité ne revenait pas et je me demandais vraiment où j'en étais", raconte-t-elle. Une minute trente durant lesquelles il faut gérer ses poumons et la douleur dans les oreilles, avant d'apercevoir les plongeurs de sécurité et la lumière du jour. Trois minutes et six secondes après son départ, Alice Modolo sort la tête de l'eau. TF1 | Reportage S. Millanvoye, A. Habert
MA LISTE
Journal de 20 heures
1m53
4 août 2022 à 18:38
Journal de 20 heures