fond Bois de chauffage : la demande et les prix flambent
Bois de chauffage : la demande et les prix flambent

Bois de chauffage : la demande et les prix flambent

Comme chaque année, lorsque le froid arrive, cette habitante n'hésite pas à faire fonctionner sa cheminée du matin jusqu'au soir. Un mode de chauffage qui lui permet d'alléger sa facture d'électricité. Avec 5 stères d’un mètre cube pour 300 euros, la livraison devrait l'aider à passer tout l'hiver. “Ça vient en complément surtout du chauffage électrique, parce que le chauffage électrique est devenu très cher. C'est plus économique à condition que l’on n’augmente pas trop. Tout le monde va se mettre au bois maintenant”. Entre les habitués qui se font livrer un peu plus de bois que d'habitude et les nouveaux clients, le volume des ventes n'a jamais été aussi. Des livraisons incessantes et une demande à laquelle il est difficile de répondre. À Champeix dans le Puy-de-Dôme, ce vendeur est obligé de se fournir de plus en plus loin. En achetant le bois un peu plus cher à la coupe, les tarifs devraient mécaniquement augmenter “aux alentours de 5%. Mais ça reste quand même assez limité par rapport aux autres consommables”. Mais certains vendeurs corréziens, n'auront même pas le temps d'augmenter leurs prix. Avec des réserves déjà au plus bas, on s'attend tout simplement à une pénurie. “Normalement, il doit y avoir les 3/4 des box de plein et là, il y en a plus qu'un. La fin d'année va être très compliquée, il y en a environ un mois et demi de stock. On va être obligé de refuser des commandes”. Un bois victime de son succès et une situation difficilement prévisible. Puisqu'il faut au minimum deux ans pour faire sécher les meilleures espèces destinées au chauffage. TF1 | Reportage C. Paredes, G. Frixon, E. Sarre, C. Olive
MA LISTE
Journal de 20 heures
1m42
Publiée le 22 novembre 2021 à 20:18
Dispo 4jJournal de 20 heures