fond Ces villes qui vaccinent déjà les plus jeunes
Ces villes qui vaccinent déjà les plus jeunes

Ces villes qui vaccinent déjà les plus jeunes

À première vue, Florian n'a rien à faire dans un centre de vaccination. Cet ingénieur de 45 ans n'a aucun problème de santé, mais il va quand même se faire vacciner. "J'ai pris rendez-vous", dit-il. Comme lui, plus de 1 000 Cannois de 40 à 49 ans sont inscrits pour être vaccinés. La plupart le seront à la mi-mai. Depuis le début avril, déjà, on vaccine ici tous les plus de 50 ans. Parce que 82% des plus de 70 ans sont déjà vaccinés et qu'il y a des doses suffisantes. Dans un communiqué, la préfecture des Alpes-Maritimes rappelle que les centres de vaccination doivent respecter les cibles vaccinales fixées par le gouvernement. C'est le cas ici selon la municipalité de Cannes. "Nous traitons en fait les publics, dont les tranches d'âge inférieur, dès lors qu'on a fini la tranche d'âge supérieur. Nous suivons scrupuleusement l'ordre qui a été fixé au niveau national", affirme Karin Topin-Condomitti, directrice générale des services de la mairie de Cannes. À Nice, toutes les personnes considérées comme étant "en première ligne", quel que soit leur âge, peuvent être vaccinés. Si les doses n'étaient pas utilisées, elles seraient stockées en attendant que des personnes de plus de 55 ans se portent volontaires. Impensable pour la ville qui préfère utiliser ces doses plutôt que de les garder dans des frigos. "Il faut qu'on aille très vite pour pouvoir acquérir une immunité collective", estime Véronique Borré, directrice de l'agence de sécurité sanitaire de la métropole Nice Côte d'Azur. Pour qu'il n'y ait aucun gâchis, chaque soir, les doses restantes de vaccins sont compatabilisées. Des volontaires de tous âges sont appelés pour pouvoir en profiter.
Journal de 20 heures
2m02
Publiée le 28 avril 2021 à 20:01
Dispo 5jJournal de 20 heures

Vidéos similaires