fond Couvre-feu : comment le monde de la culture et du sport peut-il s'adapter ?
Couvre-feu : comment le monde de la culture et du sport peut-il s'adapter ?

Couvre-feu : comment le monde de la culture et du sport peut-il s'adapter ?

Les restaurateurs ne sont pas les seuls à subir les nouvelles restrictions sanitaires. Depuis ce jeudi main, c'est un peu un casse-tête chinois pour un propriétaire de cinéma de trouver rapidement un horaire pour déplacer des séances de projection avant la dernière séance. Après six mois de fermeture imposée puis la mise en place d'un protocole sécurisé, ce couvre-feu à 21 heures, c'est un nouveau coup dur pour son établissement toulousain. Ce sentiment est partagé par l'ensemble du monde de la culture. Un peu plus loin, au théâtre de la cité, il leur incombe d'avancer les horaires. Ils vont devoir s'adapter. Encore faut-il que le public réponde présent. Heureusement à Toulouse, les premiers échos sont encourageants. Mais il faudra une bonne organisation, surtout si en parallèle, il y en a qui pratique un sport en amateur. Dorénavant, seules les compétitions professionnelles comme les championnats de France de foot ou de rugby pourront se tenir après le couvre-feu, mais à huit-clos.
MA LISTE
Le journal de 20h
1m57
Publiée le 15 octobre 2020 à 20:24
Dispo 4j
Le journal de 20h

Vidéos similaires