Crédit immobilier : ce que vont changer les nouvelles règles

Crédit immobilier : ce que vont changer les nouvelles règles

Cet après-midi, une jeune femme visite un appartement à Wasquehal (Nord). Son prix, 135 000 euros pour 55 m² avec une petite terrasse. Mais obtenir le prêt a été bien difficile. "Il (le banquier) a eu un peu de mal" à accorder le prêt, fait savoir Maud Fourré, future propriétaire d'un appartement. "Mais là, c'est bon", ajoute-t-elle. Son agent immobilier le confirme, les refus s'accumulent ces derniers mois. "On se retrouve avec des gens en situation où, il y a quelques mois, ils avaient leur prêt. Et aujourd'hui, les banques sont un peu plus réticentes à leur accorder", déclare Aline Semet. En cause, le taux d'usure. Il s'agit du taux maximum auquel il est possible de souscrire à un crédit immobilier. Fixé par la Banque de France, ce taux est aujourd'hui trop bas par rapport au marché. Résultat, certains établissements bancaires refusent des prêts. Mais à partir du 1er février, les règles vont changer. Il ne sera plus actualisé chaque trimestre mais chaque mois. "Tous les mois, on a des nouveaux taux d'usure qui vont fatalement augmenter petit à petit. Et la banque va du coup pouvoir ajuster sa politique commerciale en fonction de ces éléments", explique Florent Labesos, courtier en immobilier chez Empruntis. TF1 | Reportage J. Roux, S. Hembert, T. Joire
MA LISTE
PARTAGER
Journal de 20 heures
1m30
23 janv. 2023 à 20:24

Journal de 20 heures