Dans le secret des espions français

Dans le secret des espions français

Alexandra est une espionne, encore en formation. Son instructeur vient de lui indiquer sa cible : un inconnu, client d'un café. Elle doit recueillir le maximum d'informations sur lui. C'est un exercice en pleine rue. C'est l'un des incontournables de la formation à la DGSE. La jeune femme l'aborde avec un faux prétexte. "Je voudrais offrir un coffret de cours d'œnologie à mon père", lance-t-elle. Elle doit rester le plus naturel possible. La conversation lancée, elle glisse tout naturellement quelques questions personnelles : "et vous, la société pour laquelle vous travaillez, c'est plutôt une petite société familiale ?". L'instructeur d'Alexandra ne la quitte pas des yeux. Cet exercice fait pratiquer les bases du métier d'espion. "L'objectif principal, c'est que les stagiaires gagnent en confiance et gagnent en aisance au contact", explique Pierre, formateur à la DGSE. Il est impossible de vous révéler l'âge ou le vrai prénom d'Alexandra. C'est une jeune femme formée depuis quelques mois au métier. La suite dans le reportage en tête de cet article. T F1 | Reportage F. Litzler, F. Mignard
MA LISTE
Journal de 20 heures
6m
23 Jun 2022 à 20:24
Journal de 20 heures