fond Delphine Jubillar : les zones d'ombre d'une disparition
Delphine Jubillar : les zones d'ombre d'une disparition

Delphine Jubillar : les zones d'ombre d'une disparition

Un mois d'attente et d'inquiétude. À Cagnac-les-Mines, la disparition de Delphine Jubillar continue de hanter les habitants. Devant l'école où est inscrit le fils de la jeune infirmière, les parents avouent avoir changé leurs habitudes. Cette mère de famille de 33 ans a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre. Au petit matin, son mari, avec qui elle est en instance de divorce, est réveillé par un de ses enfants, puis appelle la gendarmerie. La doudoune et le portable de Delphine sont introuvables. L'appareil continue pourtant d'émettre pendant plusieurs heures près de Cagnac, puis plus aucune trace. Quelques jours après sa disparition, une battue a été organisée, et sa maison fouillée à plusieurs reprises à la recherche de traces de sang notamment. Le mystère reste entier. Pour l'avocat des proches de Delphine, la piste criminelle est privilégiée. Toutes les théories sont examinées : un rôdeur, un amant, un proche, ... Sur les réseaux sociaux, les groupes de soutien se multiplient. L'affaire s'enflamme. Beaucoup voient des similitudes avec d'autres faits divers. Ange Mullot est l'un des rares proches du mari de Delphine. Au cœur des suspicions, Cédric Jubillar s'est réfugié chez sa mère dans une commune voisine. Ce dernier a, lui aussi, pris un avocat et s'est constitué partie civile pour pouvoir accéder au dossier.
Le journal de 20h
2m46
Publiée le 13 janvier 2021 à 20:18
Dispo 5jLe journal de 20h

Vidéos similaires