Dissolution de l'Assemblée : Gérald Darmanin invité au 20H de TF1 ce lundi

Dissolution de l'Assemblée : Gérald Darmanin invité au 20H de TF1 ce lundi

Tous les Français qui le souhaitent pourront-ils voter dans les semaines à venir ? À quel moment pourront-ils obtenir une procuration ? Le ministre de l'Intérieur indique qu'il y a déjà "beaucoup" de demandes de procuration pour les prochaines législatives. "On ne peut pas vous refuser ces procurations", assure-t-il, indiquant qu'il va rappeler aux officiers de police et de gendarmerie "d'accueillir le mieux possible" les Français qui le demanderont. Il évoque aussi la possibilité d'une "procuration dématérialisée" sans avoir à passer par la case commissariat. Gérald Darmanin se dit "en accord" avec le président de la République qui a fait un "acte gaulliste, gaullien" en optant pour la dissolution de l’Assemblée nationale. "La majorité présidentielle a perdu (…), on a sans doute à se poser des questions. Les Français nous ont envoyé un message. Il faudrait être sourd en démocratie pour ne pas entendre un peuple qui s’exprime", insiste-t-il. Gérald Darmanin dit qu'il "se représentera" aux législatives dans la circonscription de Tourcoing où il est élu. "Je n’imagine pas ne pas aller voir les Français, me confronter à eux, entendre leurs récriminations comme je le fais tous les jours", dit-il. "Ils nous racontent des garnesettes", dit-il à propos du Rassemblement national dont il dénonce la gestion des dépenses. "C’est 100 milliards de dépense sans aucune recette en face", note-t-il. "Le système médiatique est contre le président de la République. Nous représentons la seule force qui peut battre l’extrême droite. Nous avons des imperfections", déclare Gérald Darmanin, assurant qu'Emmanuel Macron fera les ajustements nécessaires après les législatives.

Journal de 20 heures
6m

Journal de 20 heures