Fraude : de faux arrêts maladie vendus sur Internet

Fraude : de faux arrêts maladie vendus sur Internet

Un arrêt de travail en quelques cliques et sans même voir un médecin. Avec les réseaux sociaux, c’est très facile et complètement illégal. Sur Snapchat, pour une vingtaine d'euros, en quelques minutes, seulement, nous rentrons en contact avec un escroc. Pour un arrêt-maladie, il a répondu qu’il lui fallait juste le nom, prénom, numéro de sécurité sociale, date et motif de l’arrêt. Quelques instants plus tard après le contact, un document pré rempli, signé électroniquement par un professionnel de santé, est reçu dans votre boîte mail. Le certificat est faux, mais le médecin existe. En rencontrant le médecin usurpé, il affirme que ce n’est pas la première fois qu’un arrêt frauduleux est délivré en son nom. Depuis quelques mois, il reçoit régulièrement des appels de chef d’entreprise soupçonneux de l’authenticité des arrêts. Il a saisi l’ordre des médecins et prévenu les gendarmes, rien n’y fait. Quelle est l’ampleur de cette fraude ? Pour le savoir, nous avons contacté l’escroc en lui précisant cette fois que nous sommes journalistes. Il nous explique être au chômage, et faire des faux arrêts de travail pour avoir un complément de revenu. Sur notre arrêt illégal, apparaît également le nom d'une entreprise qui organise des consultations à distance. Ses locaux sont à Paris, et l’une des responsables de l’entreprise remarque immédiatement que quelque chose ne va pas en voyant l'arrêt. Plus de détails dans la vidéo en tête de cet article. TF1 | Reportage B. Guénais, D. Salmon, T. Mizrachi
MA LISTE
PARTAGER
Journal de 20 heures
2m56
14 mars 2023 à 20:16

Journal de 20 heures