La réindustrialisation de la France : la mise au point de François Lenglet

La réindustrialisation de la France : la mise au point de François Lenglet

L’économie française recrée des emplois industriels. C'est plus de 100 000 en quatre ans, soit plus de 3% depuis fin 2019. Cela semble peu, mais c’est la première fois depuis presque un quart de siècle qu’on observe une telle éclaircie. C’est une éclaircie que la France doit à son attractivité. Elle est désormais première en Europe pour l’accueil des investissements étrangers grâce à sa fiscalité, à sa position géographique centrale en Europe, et même si c’est moins honorable aux subventions qu’elle verse pour aider à la décision. Nous profitons aussi d’une bonne conjoncture géopolitique. À cause du climat de guerre froide, l’Europe et les États-Unis rapatrient par exemple la fabrication de médicaments, de composants électroniques pour sécuriser leurs approvisionnements. Les usines, après avoir migré vers l’Orient pendant 30 ans, reviennent à la maison comme les cigognes à la belle saison. C’est tant mieux pour la France et pour ses campagnes, car les usines s’installent souvent en dehors des grandes villes. Voilà longtemps que ses métropoles profitaient de la montée en puissance des services dans l’économie. La réindustrialisation signe peut-être la revanche des rats des champs. TF1 | F. Lenglet

Journal de 20 heures
1m15

Journal de 20 heures