fond La semaine de quatre jours : une solution pour économiser du carburant
La semaine de quatre jours : une solution pour économiser du carburant

La semaine de quatre jours : une solution pour économiser du carburant

C'est l'une des solutions trouvées par certaines entreprises pour aider leurs salariés à faire face à la hausse du prix du carburant. Sur la commune de Saint-Julien-sur-Sarthe, dans l'Orne, l'entreprise "APS Conception" a décidé de passer à la semaine de quatre jours. Pour les six salariés de la société, les 39 heures de travail hebdomadaire sont donc réparties du lundi au vendredi. Un véritable coup de pouce pour certains employés comme Florian, qui effectue une quarantaine de kilomètres chaque jour pour se rendre et revenir de son travail. Économiser un trajet représente ainsi pour lui l'équivalent de 50 euros de carburant par mois. "Avec ma femme et mon petit, il y a des moments où on est à 50 euros près. Entre la nounou, les couches puis l'alimentation, parce que les prix augmentent", confie-t-il dans notre reportage en tête de cet article. Dans l’entreprise, la mise en place des quatre jours travaillés par semaine a tout de suite été acceptée. Pierre a vu son plein d’essence augmenter d’une vingtaine d’euros ces derniers mois. “Un plein dans ma voiture, c’est 100 euros, et 100 euros ce n’est pas négligeable au jour d’aujourd’hui”, précise-t-il. Pour le patron, cette organisation est devenue un argument fort pour attirer de nouveaux salariés, alors que le secteur manque cruellement de main d'œuvre. "Depuis qu’on fait la semaine en quatre jours, on a eu beaucoup de demandes et beaucoup de candidats qui veulent venir travailler chez nous, pour justement avoir ce confort de vie", déclare Camille Pontonnier. Dans une savonnerie, quatre des quatorze salariés travaillent, eux aussi, quatre jours par semaine. Des journées plus denses, mais qui leur permettent de parcourir beaucoup moins de kilomètres. Franck, par exemple, économise un plein d’une centaine d’euros par mois. "Je fais mes courses avec ce qui est économisé d’un côté. On essaie de pallier toutes les augmentations, que ce soit le carburant, que ce soit l'énergie et l'électricité, que ce soit l’alimentaire", confie-t-il. Pour le patron, pas de doute, il se trouve également gagnant avec cette organisation. "Je suis sûr qu'il y a un gain sur la productivité", explique ainsi le patron de la savonnerie. Six Français sur dix souhaiteraient ainsi passer à la semaine de quatre jours de travail, mais seulement 5% des entreprises l'ont adopté, alors que les prix du carburant ont repris leur hausse la semaine dernière. Le litre de gazole, carburant le plus vendu dans l'Hexagone, valait en moyenne 1,9438 euro le litre (+6,23 centimes par rapport à la semaine précédente). Le litre de super SP 95 a pour sa part atteint 1,8658 euro (+6,35 centimes) et celui de super SP 95-E10 1,8233 euro (+6,10 centimes).
MA LISTE
Journal de 20 heures
2m01
12 May 2022 à 20:08
Journal de 20 heures
Décharges sauvages : un réseau de trafiquants démantelé
2m00
Extrait - Jeudi 12/05/22 - 20:17
Voiture : pourquoi la révision coûte plus cher
1m39
Extrait - Mardi 24/05/22 - 20:04
Inflation : faut-il augmenter les salaires ?
2m06
Extrait - Mercredi 11/05/22 - 19:59
Ces commerçants qui choisissent de ne pas augmenter leurs prix
2m06
Extrait - Mardi 10/05/22 - 20:02
Faire réviser sa voiture coûte plus cher
1m45
Extrait - Mardi 24/05/22 - 13:02
Hausse des prix : dès le matin, tout coûte plus cher
2m05
Extrait - Mercredi 11/05/22 - 13:01
Des voitures électriques pour les aides à domicile
1m59
Extrait - Jeudi 19/05/22 - 13:14
Carburants : nouveau coup de chaud sur les prix de l’essence et du diesel
1m44
Extrait - Mardi 10/05/22 - 13:08
Baromètre pouvoir d’achat des Français
1m45
Extrait - Jeudi 12/05/22 - 20:04
Casse automobile : votre épave vaut de l’or
2m25
Extrait - Vendredi 13/05/22 - 20:04