fond Les agences bancaires ferment les unes après les autres
Les agences bancaires ferment les unes après les autres

Les agences bancaires ferment les unes après les autres

Une boulangerie en lieu et place d'une banque. Le changement de propriétaire s'est fait il y a quinze ans, mais il illustre une tendance très actuelle : la désertification bancaire. Coup de chance, les habitants ont pu garder un distributeur de billets. "Le seul dans les 10 km autour". Selon le recensement de l'agence MoneyVox, en dix ans, la France a perdu 3 700 agences bancaires, mutualistes, commerciales ou bureaux postaux avec services bancaires. En Gironde, 86 agences ont baissé le rideau. Dans le village de Preignac, La Poste a fermé en 2016. Subsiste dans l'épicerie locale, un système de retrait au guichet. Mais impossible de faire revenir une agence. "On est une commune considéré comme une commune urbaine, pas loin d'un gros centre, moins de sept minutes en voiture. Donc ils considèrent que les gens peuvent se déplacer". Pas assez de clients, de passages, de retraits, ce sont aussi les arguments avancés par les banques pour refuser un distributeur dans le village de Blasimon. Pourtant, 40 000 touristes passent ici chaque été, sans compter les boutiques et les marchés. "L'été, on a des marchés nocturnes où les gens se déplacent, on est peut-être 800, 900. On est quand même un village très actif. On est pénalisé dans le milieu rural, parce qu'on ne peut plus rien faire si on n'a pas de moyens de locomotion".
MA LISTE
Journal de 20 heures
1m53
Publiée le 08 juin 2021 à 20:19
Dispo 12jJournal de 20 heures