Les archers samouraïs au Japon

Les archers samouraïs au Japon

Sur une longueur de 250 mètres et avec trois cibles à détruire, comme les samouraïs d'autrefois, des Japonais pratiquent le yabusame, le tir à l'arc à cheval. Au sud du Japon, la ville de Tsuwano accueille chaque année ce festival religieux. Cette discipline n'est pas un sport mais un rite les dieux. Environ 10 000 spectateurs ont fait le déplacement, et parmi eux, on aperçoit quelques Français. Sur le terrain de cette discipline, les 30 cavaliers n'ont qu'un passage pour briller. Mais la star, aujourd'hui, c'est Kyomoto Ogasawara. Il a réussi à atteindre deux cibles sur trois, même avec un doigt cassé. Pour percer ce secret, nous avons retrouvé ce maître de yabusame pendant son entraînement. "De nos jours, ce n'est plus le cas, mais avant, nous partons à la guerre avec les chevaux. Ils devaient mordre et faire des ruades avec l'ennemi.", raconte-t-il. Il pratique cet art depuis l'âge de trois ans. Pour brandir son arc de deux mètres et viser la cible, l'équilibre doit être parfait. Les passionnés apprennent non seulement le yabusame, mais aussi tout l'héritage de bonne conduite lié à cette discipline. L'art des cavaliers samouraïs dépassent le simple tir à cheval. Quelles sont alors les conditions requises pour obtenir ce maintien exceptionnel ? La suite du reportage dans la vidéo en tête de cet article. TF1 | Reportage A. Brégère, Y. Sano

Journal de 20 heures
3m

Journal de 20 heures