Lutte contre le trafic de drogue : une super agence sur le modèle américain ?

Lutte contre le trafic de drogue : une super agence sur le modèle américain ?

Le reportage en tête de cet article montre 180 kg de cocaïne saisie sur un cargo, de la drogue saisie lors d'une opération "Place nette", et un sac contenant 200 000 euros trouvés chez un trafiquant. En France, qui enquête pour démanteler les réseaux ? Au total, des dizaines de groupements et d'organismes. Par exemple, dans les ports, ce sont les douanes qui traquent les produits stupéfiants. Sur les points de deal, en ville, ce sont les policiers ou les gendarmes. Mais quand il s'agit de retrouver la trace de l'argent blanchi, c'est la brigade financière qui intervient. Certains dépendent du ministère de l'Intérieur, d'autres de Bercy. Pour Étienne Blanc, sénateur (LR) du Rhône, et rapporteur de la commission d'enquête sur l'impact du narcotrafic, les enquêtes ne sont pas assez efficaces. "Quand il y a beaucoup de services, il y a parfois une étanchéité entre ces services ou en tout cas, un manque de fluidité des échanges. C'est le cas notamment entre le renseignement et le judiciaire", explique-t-il. Faudrait-il une seule et unique direction d'élite anti-drogue, comme aux Etats-Unis, par exemple ? Le Sénat recommande de transformer l'office anti-stupéfiants (OFAST) existant pour en faire une super agence. L'objectif est de centraliser toutes les informations. Il s'agit aussi de centraliser la justice avec un nouveau parquet national chargé de toutes les enquêtes liées au trafic de drogue. Mais un tel projet est-il réalisable ? Les syndicats de police s'interrogent. Pour Yann Bastière, délégué national chargé de l'investigation du syndicat Unité SGP Police : "Il faut donner les moyens, les moyens en hommes et des moyens juridiques peut-être. Est-ce qu'on reste sous commandement du ministère de l'Intérieur ? Est-ce que ça se commande partout sur le territoire, sur les Outre-mer ? C'est là qu'il faut un peu plus préciser les choses". Le gouvernement va-t-il suivre ces recommandations du Sénat ? il doit présenter un nouveau plan anti-stupéfiant dans les prochains mois. TF1 | Reportage L. Merlier, J. Clouzeau, A. Janon

Journal de 20 heures
1m36

Journal de 20 heures