Passages à niveau : la sécurité s'est-elle améliorée ?

Passages à niveau : la sécurité s'est-elle améliorée ?

C'était un des passages à niveau le plus dangereux de Normandie. Vingt accidents se sont produits en 10 ans. Mais en février dernier, des aménagements ont été réalisés. Des barrières cassables ainsi qu'une voie de dégagement située à droite ont été mises en place. L'objectif est de permettre à un véhicule bloqué de s'extraire plus rapidement. Mais pour certains automobilistes, il est encore insuffisant. Mais 98 % de ces accidents sont dus au non-respect du code de la route. Six mille véhicules et quatre-vingts trains empruntent ce passage quotidiennement. Le maire de Pavilly François Tierce souhaite donc une solution plus radicale. "Nous nous battons pour construire une nouvelle gare commune entre Pavilly et Barentin à proximité de ce passage à niveau, afin de le supprimer et de permettre aux véhicules de passer sous la voie ferrée", explique l'élu. Une suppression prônée par de nombreuses communes, mais compliquée en raison de son coût estimé à plusieurs millions d'euros. En revanche, une signalisation plus visible et des efforts de prévention commencent à payer. Entre 2017 et 2021, le nombre de morts a diminué de 50%. Pour Gilles Savary, membre du Haut comité national du ferroviaire, des solutions embarquées pourraient bientôt voir le jour. "Ça peut être une alarme systématique à l'approche d'un train dans votre voiture. Voilà ce qu'on peut faire de plus, voilà ce qu'on fera, mais avec ce registre-là, un si grand retard de la France", indique le spécialiste. Sur les 14 000 passages à niveau français, seuls 1% inquiète encore le ministère des Transports. TF1 | Reportage H. Dreyfus, G. Thorel, X. Thoby
MA LISTE
Journal de 20 heures
1m48
19 sept. 2022 à 20:07
Journal de 20 heures