Poissons : pourquoi la France en importe autant ?

Poissons : pourquoi la France en importe autant ?

Nous sommes partis à la pêche aux produits de la mer français. Nous avons cherché longtemps, très longtemps, mais dans nos filets, nous avons surtout pris du cabillaud norvégien, du saumon d’Écosse, ou encore un thon made in Ghana. Saumon, thon et cabillaud, trois poissons dont vous raffolez. Le problème, c’est que nous n'en pêchons pas, ou très peu, le long des côtes françaises. Pour satisfaire la demande, nous n’avons pas le choix. La filière doit massivement en importer. Trois poissons sur quatre viennent donc de l’étranger. Pour produire local, il y a l’option de l’aquaculture. En clair, l’élevage de poissons dans des enclos. Dans une future ferme en Gironde, l'objectif est de produire 10 000 tonnes de poissons par an, soit 3% de la production française de saumons. L’autre solution, pour les consommateurs, c’est de préférer les poissons sauvages français. Moins beaux et parfois moins côtés, ils ont avant tout l’avantage d’être moins chers. TF1 | Reportage S. Cardon, R. Sygula, O. Stammbach

Journal de 20 heures
1m46

Journal de 20 heures