fond Pourquoi de telles difficultés de recrutement dans les exploitations agricoles ?
Pourquoi de telles difficultés de recrutement dans les exploitations agricoles ?

Pourquoi de telles difficultés de recrutement dans les exploitations agricoles ?

Depuis deux semaines, Anthony Derouet, agriculteur à Passais-Villages dans l'Orne, compte enfin trois salariés permanents dans son exploitation "Earl de la terrerie". Tous resteront pour au moins 5 ans. Mais pour en arriver là, il a fallu être très patient. L'une des principales causes, un salaire qui serait trop bas pour un travail qui demande des sacrifices. En moyenne en 2020, 75 % des salariés agricoles étaient payés entre 1 200 et 1 800 euros net par mois. Il y a 5 ans, la présidente de la Fédération Régionale des Syndicats des Exploitants Agricoles (FRSEA) de Normandie, Anne-Marie Denis et son mari cherchaient un salarié permanent. C'est leur fils Aurélien qui les a rejoints, quittant son travail de commercial. En France, cette année, 35 % des établissements agricoles recrutent. L'engagement d'Aurélien est un soulagement pour ses parents. Chaque année, la Maison Familiale Rurale, centre de formation technique agricole de la Ferté-Macé, forme une centaine de futurs salariés agricole. Il faudrait deux fois plus de diplômés pour répondre à la demande dans le département comme l'explique le directeur Fabrice Drieu. "Il y a des offres d'emploi d'un côté et peu de gens qui se forment justement pour remplir ces conditions d'offre d'emploi", dit-il. Parmi les différents secteurs du monde agricole, celui qui connaît le plus de difficulté à recruter est l'élevage.
MA LISTE
Journal de 20 heures
1m59
Publiée le 14 septembre 2021 à 20:26
Dispo 8jJournal de 20 heures