fond Relocalisation : ces entreprises ont choisi de revenir en France
Relocalisation : ces entreprises ont choisi de revenir en France

Relocalisation : ces entreprises ont choisi de revenir en France

Cette usine dans la Somme est l'exemple même de la relocalisation en France de l'industrie agroalimentaire. Dans ses grands entrepôts, on fabrique de la protéine d'insecte qui servira à nourrir des élevages de poissons. Aujourd'hui, la France importe 70% de ses protéines animales depuis l'Amérique latine. Ce genre d'usine va donc lui permettre de gagner en indépendance dans un secteur très stratégique. "Il y a un véritable défi alimentaire sur les prochaines décennies. On va devoir produire plus avec moins. Plus pour nourrir une population qui est grandissante, et moins pour préserver la planète et notre environnement". C'est pour répondre à ces défis que l'État a décidé d'apporter 720 millions d'euros d'aide à une trentaine d'entreprises françaises pour qu'elles se développent dans des secteurs-clés pour la souveraineté du pays : la santé, l'agroalimentaire, l'électronique, et la fabrication de matières premières pour l'industrie. L'entreprise Proto-Electronics dans le Bas-Rhin va recevoir 320 000 euros d'aide l'État pour développer son activité en France. Pour l'instant, ils sont 30, l'an prochain, ils seront 57. Cette PME va presque doubler ses effectifs. Ces aides de l'État devraient permettre dès la fin de cette année la création de 2 000 nouveaux emplois en France.
Le journal de 20h
2m30
Publiée le 19 novembre 2020 à 20:16
Dispo 7jLe journal de 20h

Vidéos similaires