fond Témoignage : le quotidien bouleversé de professionnels de la restauration après un an de fermeture
Témoignage : le quotidien bouleversé de professionnels de la restauration après un an de fermeture

Témoignage : le quotidien bouleversé de professionnels de la restauration après un an de fermeture

Depuis la fermeture de son établissement à Besançon, Patrice Forsans se dit heureux de retrouver sa fille. Cependant, une fois celle-ci en garde et sa femme au travail, il n'a plus rien à faire. Comme si sa journée était déjà terminée. Comme tous ses confrères de la restauration, il souffre. À force de ne plus voir personne, les questions existentielles tournent en boucle et finissent par saper son moral. Pour ne pas sombrer, Patrice s'accroche à sa passion pour la photo. Il se replonge dans les portraits de ses clients qu'il a photographiés pour une exposition. Et pour briser la solitude et s'épauler tout en respectant scrupuleusement les règles de distanciation, il organise des déjeuners avec des confrères du quartier. Parmi eux, certains vivent mieux la fermeture, comme David Petit, le gérant d'un bar à Besançon. Pour d'autres, au contraire, la situation est insupportable. Les aides de l'État ne résolvent pas tout, en particulier la détresse psychologique. Comme eux, des centaines de restaurateurs sont à fleur de peau. Et pour les aider, la chambre de commerce du Doubs a mis en place une cellule d'aide psychologique.
Journal de 20 heures
3m35
Publiée le 07 avril 2021 à 20:20
Dispo 3jJournal de 20 heures